Publié le Un commentaire

Journal du Défi n°2

 

fossile -technique mixte

Voici un nouvel article du journal  du Défi que je me suis lancé début septembre : « Des chansons pour grandir, des chansons pour avancer ».

Pour aller un peu plus loin dans le tableau et  tenter de le comprendre, de le capter et d’essayer de le transposer  musicalement, je vous propose quelques réflexions personnelles.

 

La traversée des ombres

Ce tableau marque le début d’une étape , dans l’ombre il y a un appel vers la lumière, mais pour le moment c’est comme une gestation, la lumière est filtrée, c’est le silence, un état de latence. C’est la traversée des ombres, la descente ,vers la crypte, la grotte humide, là où il y a la source, l’inconscient, la lune, le négatif, le noir. C’est le monde des émotions, des larmes, de la souffrance, des sensations qui deviendront par la suite une énergie montante. La terre mère, la roche, le creux, les entrailles , c’est le lieu qui correspond à la matière. La force tellurique qui se trouve à l’intérieur , l’énergie créatrice et destructrice, celle qui donne la vie et la mort. C’est le  chaos, le commencement  d’une nouvelle ère.

grotte

 

Cette puissante énergie liée aux cycles de la vie et de la mort,   c’est le Féminin. Renier la part de féminin en chacun de nous, c’est aller contre nature. La nature,  passe d’un genre à l’autre par des gradations imperceptibles. Depuis l’homme jusqu’aux êtres les plus sensibles, toutes les productions semblent  se tenir  par une sorte de lien.  Les végétaux , les animaux, les hommes ont été crées successivement  par leur mère commune , la terre.  Celle-ci est capable du meilleur comme du pire. Au départ, la terre n’est que chaos et fureur. Les volcans  crachent laves incandescentes et gaz brûlants. Un milliard d’années est nécessaire pour que le refroidissement soit suffisant et que l’eau passe  de l’état  de vapeur à l’état de liquide. Les pluies  diluviennes ravinent alors les continents, comblent les dépressions. Ce déluge crée les conditions pour qu’apparaissent, au coeur des volcans, les premiers êtres dits « vivants ».  Partir à la rencontre  du féminin c’est traverser les ombres et  descendre dans les profondeurs terrestres de l’origine. Construire sa vie dans une seule  direction vers une unique polarité féminin ou masculin, revient à se couper en deux , se chercher sans jamais se trouver. On ne peux pas savoir ce qu’est la lumière sans être passé par l’ombre, la mort puis la renaissance, les deux sont indissociables c’est le processus naturel de transformation de la matière. Le fossile est inscrit dans la matière, dans la matrice, dans l’inconscient collectif.

ouverture

Des accords plus riches

Pour aborder musicalement l’ ouverture de ce tableau qui se situe  dans la deuxième partie du morceau, il faut ajouter  des accords plus riches, des accords un peu plus colorés avec des septièmes. Après avoir utilisé des accords mineurs dans la première partie, pour introduire  cette  ouverture possible vers cet appel à la lumière, voici les accords   avec une septième  qui ont été ajoutés :

D7sus2 Dbm7(b5) Cmaj7 Bm7 (b5) Bm7/Bb Am am7

A la guitare  pour donner de la respiration et aérer cette partie  du texte qui s’ouvre,  c’est une interprétation en rubato . Elle permet d’ abandonner la rigueur de la mesure et donne un aspect plus libre.

 

Le premier tableau  du défi est terminé pour ce qui est des paroles et de la musique.

 

Merci à bientôt, pour la suite 😉

 

Publié le Laisser un commentaire

Devenir parent

echographie

 

Après les transformations liées   l’adolescence,  il existe une autre période de la vie  où nous subissons  des transformations  importantes : Devenir parent.  Ce bouleversement, nous offre le statut  des plus  important aux yeux  de la société.  Devenir parent  c’est accomplir le prolongement humain, le prolongement de soi,  avec la merveilleuse machine  humaine et la  génétique  pour la réalisation d’une  oeuvre unique . Devenir parent est un sujet  qui est au coeur de la société, parents, enseignants, médecins, psychologues, tous constatent un nombre croissant d’enfants et d’adolescents plus difficiles que par le passé. Comment ce processus se met en place les tout premiers mois de la vie de l’enfant.

 

L’osmose de la femme avec son futur enfant crée un contact constant avec les émotions.

Pour la femme, cette période de  transformation  est vécue dans son corps  mais aussi dans les sentiments. Les intérêts de la future mère   se tournent vers l’intérieur . Winnicott  écrit à ce sujet  » La femme enceinte  en vient  lentement mais sûrement  à penser  que le centre  du monde  se trouve dans son propre corps« .  L’osmose  de la femme avec son futur enfant  crée  un contact  constant avec les émotions.  Ces émotions  sont ressenties grâce aux variations circulatoires et neurophysiologiques de l’afflux sanguin du cordon. Dès le cinquième mois , le foetus est sensible   aux bruits  qui lui parviennent de l’intérieur du corps de sa mère, mais aussi  ceux qui lui parviennent de l’extérieur, les conversations,  la musique, le chant et  surtout les vibrations du corps  que constitue la voix de sa mère. A la naissance , le bébé se souviendra  des sons qu’il a perçus dans le ventre  de sa mère au cours du troisième trimestre de sa grossesse. De nombreuses expériences ont démontré les effets apaisants sur les pleurs du bébé  grâce à des enregistrements sonores de chants ayant été chanté par la mère pendant la grossesse.  Les expériences ont même démontré  que le foetus reconnaît parfaitement non seulement la voix de sa mère, mais sa mélodie.

maternite

Toutes les émotions vécues par la mère sont également transmises au  foetus. Le rythme cardiaque  du  foetus se modifie en fonction des émotions ressenties par la mère. Toutes ces interactions  entre la future mère  et le foetus laisseront  une empreinte  sur le nouveau-né. Dans le ventre de la mère le futur bébé est averti de  ce qui l’attend à l’extérieur. Cet échange  biologique et  et psychique   entre la mère et le foetus  amène un  état  d’épanouissement pour la plus part des femmes.

 

Pendant qu’elle se transforme, l’homme lui apporte optimisme et sérénité

L’ importance  du futur père  et sa présence est fondamentale. Il  forme l’enveloppe protectrice par le soutien, la compréhension, la protection, et l’admiration  qu’il à pour sa compagne  pendant qu’elle se transforme pour fonder sa future famille. Il lui apporte optimisme et sérénité, joue un rôle d’antidépresseur extrêment efficace. Par sa présence  lors des échographies, ou au cours  de préparation à la naissance, il  peut s’imprégner  de la présence de  son enfant. Donald Winnicott parle en ces termes « Je suis un homme et, par conséquent, je ne peux pas savoir réellement ce que  c’est de voir là, emmitouflé dans un berceau, un petit morceau de ma personne, un petit morceau de moi ayant une vie indépendante ou pourtant dépendante et qui peu à peu devient une personne. Seule une femme peut vivre cette expérience« . Aujourd’hui les pères se cherchent, entre les nouveaux pères à la mode, les pères démissionnaires, les pères absents, ceux dont on réclame plus d’autorité et  ceux qui revendiquent  leur place. Cette nouvelle quête serait la conséquence  de la libération de la femme, de la liberté d’enfanter  quand elle le désire. Auparavant c’était  les hommes qui étaient  décisionnaires,  cette libération  a amené les femmes  à accéder à la vie professionnelle. Aujourd’hui les femmes sont indépendantes, dans leur désir d’enfanter et autonomes financièrement, c’est un véritable changement pour les pères. De nombreuses questions peuvent surgir dans son esprit et  sur son rôle qui pourrait au final ne se réduire  qu’au rôle de géniteur.

Une mère, un père comme l’exige la construction de l’enfant

Même si le désir d’enfant a été partagé , même si le couple est solide, la séparation reste toujours  possible. D’après les études plus de deux millions d’enfants sont séparés de leur père et huit cent mille n’ont plus aucun contact avec lui. Alors que la construction de l’enfant exige cette présence, comment  faire en sorte qu’elle soit bénéfique  au développement affectif, cognitif  et social de l’enfant. Depuis les années 2000, pour Christine  Castelin-Meunier, sociologue et auteur de  Père, mère, enfants, « nous sommes passés d’une paternité institutionnelle (ou le père représentait  la loi,  l’ordre et la raison) à une  paternité relationnelle. Aujourd’hui, les hommes  sont plus proches que jamais  de leurs enfants , ils souhaitent  réellement  s’impliquer auprès d’eux  au quotidien, partager leurs activités ». Et de leur côté les femmes leur en demandent davantage pour se rapprocher  d’une conception plus égalitaire des rôles. Même si aujourd’hui  les tâches ménagères ne sont  pas partagées  à égalité, l’investissement des pères auprès de  du jeune enfant est bien réel.  La participation du père aux soins  physiques de son enfant  aura une influence  dans  sa relation. La communication entre le père et son enfant sera de qualité. Ainsi au cours de la période critique  qui va de un a trois ans, celle des colères, des réveils nocturnes, d’exploration, les pères se montreront plus tolérants , réceptif et compréhensifs à l’égard de leur enfant. C’est aussi à cette période  que le couple se fragilise, la mère  est tiraillée entre son conjoint  et les nombreuses demandes de son enfant. Cette complicité  est plutôt bénéfique au trio.

BEBE

Chacun à sa place

Toutefois, le père ne doit pas devenir une deuxième mère, le rôle du père est de protéger la mère, de la valoriser  en tant que mère et en tant que femme. Chacun à sa  place , dans la tête de l’enfant , le meilleur des papas est celui qui aime et qui protège…maman! Si la rivalité s’installe entre les parents, les pistes seront brouillées en terme d’identité pour l’enfant. Françoise Dolto,  la célèbre pédiatre et psychanalyste  était très radicale à ce  sujet :  » Il est dans l’ordre  des choses  qu’un père  ne s’occupe pas de son enfant bébé, ce n’est  pas le rôle  d’un homme. C’est  lorsque l’enfant   atteint l’âge  de la marche , à dix-huit mois, que les hommes  normalement virils commencent à s’occuper  de lui.  Ceux qui s’occupent  des bébés  sont généralement  en grande  partie  marqués de  féminité  et pour ainsi  dire jaloux  que ce soit  les mères les porteuses« . Donald Winnicott  dans des propos   plus modérés  concédait à l’idée que le père puisse assumer ce rôle de « mère » pendant des périodes limitées, mais que leur rôle du père est  de veiller à la tranquillité de la mère et de son bébé, de former une enveloppe protectrice. Une fois cette  bulle protectrice instaurée, que la mère qui a besoin de se sentir valorisée  dans son rôle et  assurée par  de la confiance du père , la relation pourra devenir triangulaire et le père en soutien  permettra à la mère de retrouver peu à peu son identité de femme. La femme qui se sent gratifiée en tant que mère et aussi en tant que femme , favorisera  naturellement les relations  entre l’enfant et son père. Les étapes de ce processus d’ouverture sont liées au ressenti de la femme et celles-ci doivent être respectées et  il est important aussi qu’elle soit sensible aux signaux envoyés par le père et l’enfant.

 

Le sujet est vaste, il ne  s’agit ici que d’une infime partie sur le sujet.  On ne naît pas parent, on le devient », disait  Françoise Dolto. La parentalité se vit au quotidien et elle s’apprend aussi. Ce terme recouvre les multiples dimensions, psychologique, morale, culturelle, sociale, de la fonction parentale.

Publié le Un commentaire

COMMENT SURVIVRE AUX ADOS n°2

ADOLESCENT

RESUME  DU LIVRE

GUIDE DE L’ADO A L’USAGE DES PARENTS

de Stéphane CLERGETGuide de l'ado à l'usage des parents

 

Version podcast téléchargeable  à la fin de cet article


Comme évoqué dans mon précédant article, l’adolescence est une période de transition entre l’enfance et l’âge adulte. Ce livre est un recueil de situations et de conseils prodigués lors des consultations d’aide à la parentalité du Docteur Stéphane CLERGET.

Les bouleversements liés à l’adolescence sur le jeune lui même et sur sa famille, poussent les parents désemparés à faire appel à un professionnel pour obtenir des conseils. Même si aujourd’hui les parents sont au courant des difficultés liées a cette période il reste difficile d’y répondre. Ce livre est un manuel qui regroupe les situations le plus fréquemment rencontrées et se propose de donner des conseils pratiques et efficaces. Il permet également de prendre du recul par rapport à certaines manifestations qui pourraient être une source d’angoisse importante pour les parents.

Il y a 10 thématiques abordées :

– Relations familiales
– A l’école
– Amour et sexualité
– Traits de personnalité
– Situations dangereuses
– Dépendances
– Rapports au corps
– Malaises ou maladies
– Autorité
– Relations avec le monde extérieur

Ces thématiques proposent de répondre aux différentes situations sous la forme de questions-réponses :

Comment réagir si votre ado….

La première partie de la réponse apporte une explication sur la situation et la seconde indique des conseils.

RELATIONS FAMILIALES

…a du mal à communiquer avec vous
…ne veut plus de votre tendresse
…est jaloux de son frère ou de sa soeur
…a une soeur ou un frère handicapé
… doit apprendre que vous divorcez
… grandit avec un seul parent
…veut aller vivre chez l’autre parent après votre divorce
…est en conflit avec son beau-parent
…est adopté et veut connaître ses parents d’origine
…a un parent alcoolo-dépendant

A L’ECOLE

…s’angoisse à l’idée d’aller en classe
…pourrait « mieux faire » en classe
…est en échec scolaire
…ne fait plus rien en classe
… est menacé de redoublement par son conseils de classe
…passe son brevet, son BEP ou son Bac dans quelques semaines
…est sportif de haut niveau

AMOUR ET SEXUALITE

…vit son premier chagrin d’amour
…a un petit ami qui ne vous convient pas du tout
…veut dormir à la maison avec son petit ami
…se révèle homosexuel
….est en âge de prendre la pilule
…veut un enfant maintenant

TRAITS DE PERSONNALITE

…manque de confiance en lui
…ment comme il respire
…est trop timide
…n’arrive pas à dire non (sauf à vous)
…n’arrive pas à gérer son temps
…n’est motivé par rien
…vit uniquement dans son rêve d’être star
…perd sa foi religieuse
…devient très pratiquant
…ne fait pas de crise d’adolescence
SITUATIONS DANGEREUSES

…circule librement sur le Net
…prend des risques inconsidérés
…a volé dans un supermarché ou dans votre porte-monnaie
…a des comportements violents
…se défend mal ou est un bouc émissaire
…a des idées suicidaires
…est sous l’emprise d’une secte

DEPENDANCES

…fume du tabac
…consomme du cannabis
…est accro au téléphone portable ou à MSN
….est dépendant au jeux vidéo

RAPPORTS AU CORPS

….est fasciné par les films d’horreur
…s’habille n’importe comment
…ne se lave pas souvent
…se trouve trop gros
…veut porter un piercing ou se faire tatouer
…a toujours mal quelque part
…ne quitte pas la salle de bains
…semble évoluer vers l’anorexie
….veut se faire opérer du nez

MALAISES OU MALADIES

…se ronge les ongles
…n’arrive jamais à se lever le matin
…n’arrive pas à s’endormir et se couche très tard
…mange n’importe quoi n’importe comment
…est triste
…se plaint de la solitude
…a des TOC
…a peur d’attraper une maladie grave
…fait encore pipi au lit
….est hyperactif
…est atteint d’une maladie chronique
…devient inquiétant et de plus en plus bizarre

AUTORITE

…rote, pète, et rit bêtement
…vous reproche de l’avoir fait naître
…n’obéit jamais
…se montre très agressif avec vous
…veut sortir le soir

RELATIONS AVEC LE MONDE EXTERIEUR

…crée un blog
…organise une soirée à la maison
…veut un scooter
…déménage
…entre dans le monde du travail

Pour chaque situation abordée, il y a une partie  » explications  » qui permet de comprendre pourquoi l’ado agit ainsi. Par exemple sur la communication et la difficulté à communiquer. Celle-ci viendrai en partie du besoin d’indépendance et de la volonté de ne plus se positionner comme un enfant. A cette période les ados ne maîtrisent plus très bien le langage tout comme leur corps, ils utilisent un langage qui leur est propre. Ils n’ont pas bien conscience de la portée des mots et de la façon dont ils les expriment. Les modalités expressives, les émotions et la voix ne sont pas contrôlés. Les conseils apportés proposent de laisser le jeune parler et de se montrer disponible, de ne pas le couper, même si vous n’êtes pas d’accord. Bref il faut apprendre à écouter activement et y apporter les nuances de votre point de vue. Les échanges pourront toujours évoluer avec le temps. L’important c’est d’engager un véritable dialogue. Des moments de tête à tête seront les bienvenus et l’idéal est autour d’une activité. La conversation peut démarrer sur des compliments ou sur des sujets généraux qui l’intéresse ( musique, sport…)
L’utilisation de l’écrit est un moyen de communication qui permet de ne pas se laisser envahir par les émotions ou les attitudes corporelles. Si il y a un conflit, il faut s’abstenir de répondre en miroir par la provocation. La maîtrise des propos est très importante, il est nécessaire de s’en tenir au faits et d’interrompre la confrontation si il y a menace physique. Il faut s’assurer que l’ado ne soit pas isolé et qu’il communique avec d’autres personnes, dans le cas contraire il est nécessaire de consulter un spécialiste.
Ce livre est très intéressant, il aborde les sujets importants liés à l’adolescence et de façon concrète avec des conseils simples et efficaces. Il donne aussi des pistes de réflexions qui pourront faire l’objet d’un approfondissement selon vos besoins sur telle ou telle question. Ce livre est un guide d’éducation parentale pour permettre au jeune d’accéder à l’autonomie. Il s’adresse aux parents soucieux d’accompagner au mieux leur enfant, mais ceux-ci doivent posséder les capacités de recul et d’analyse pour le faire, ce qui est loin d’être évident dans certaines situations. Les professionnels y trouveront des conseils à partager avec les familles.

Vous pouvez vous procurer ce livre sur Amazon, je vous indique le lien en bleu à la suite de cet article. Il existe en format livre mais aussi en version numérique KINDLE. J’ai choisi cette version qui comporte quelques avantages. Le premier avantage c’est qu’une fois votre commande terminée la version est disponible immédiatement, pas besoin d’attendre le colis par la poste. Le deuxième se trouve au niveau du sommaire, il suffit de cliquer sur la situation sur laquelle on souhaite avoir une explication ou un conseil et la page se met automatiquement dessus. Personnellement, je suis plutôt adepte des versions papier, mais cet aspect pratique m’a séduit.
Je vous souhaite une bonne lecture

Merci et à bientôt

 

Guide de l'ado à l'usage des parentsguide de l'ado

 

https://www.amazon.fr/gp/product/2253084980/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2253084980&linkCode=as2&tag=monatebieetra-21

 

Publié le Laisser un commentaire

COMMENT SURVIVRE AUX ADOS n°1

ADOLESCENT

 

L’adolescence est une étape de la vie faite  de transformations irréversibles , de bouleversements et de façon radicale. C’est un mélange  de potentialités  et de difficultés  pour le jeune  qui  la traverse et pour sa famille. C’est une période emprunte de regrets ou de difficultés à grandir au point  d’en rechercher plus tard les rappels dans la vie  adulte. Ces adultes qui  peut être garderons en eux une part d’insouciance et d’espoir.

L’adolescence représente l’âge de tous les possibles

La  période de l’adolescence à des similitudes avec celle des trois  premières années de la vie, comme  la domination des émotions sur la capacité de raisonnement. A l’adolescence la communication par les mots est difficile, le langage est davantage  exprimé par le corps. Les liens développés à l’extérieur du cercle familial  sont très forts  et la séparation parfois très douloureuse. L’adolescence représente l’âge de tous les possibles, grâce au corps et à l’esprit en plein développement. C’est  aussi l’époque des premières fois, des choix et décisions qui sont des  tentatives d’affirmation de soi. Les parents ne représentent plus un idéal, celui ci sera cherché à l’extérieur. Pour les parents cette situation  de tensions extrêmes peut être la source d’épuisement psychologique ou physique. Le comportement de l’adolescent est ambivalent, à la fois il revendique un désir de séparation et un besoin d’attachement. Ce conflit interne et externe avec les parents est un passage qui mène  l’adolescent à construire sa propre identité.

Grandir est un acte agressif

Le langage du corps est important chez l’adolescent, c’est par lui que le mal être s’exprime. Il peut s’agir par exemple d’attaque contre lui, comme  les conduites à risques répétitives, automutilations ou troubles alimentaires. C’est aussi une façon de se confronter au sentiment de se « sentir vivant », de refuser d’admettre qu’il y a un danger ou une issue fatale :  la mort . Ces comportements dépressifs mettent à l’épreuve  bon nombre de parents. Il peut être très difficile parfois de ne pas sombrer soi-même. Winnicott  dit que « grandir est un acte agressif ». Ainsi dans l’adolescence il y a quelque chose d’agressif, de combatif. La liberté ne se donne pas, elle s’acquiert et se conquiert. L’effondrement des parents ne pourra pas servir l’adolescent , c’est leur capacité à survivre à la difficulté et à vivre pour eux même qui lui apportera le socle de sa vie d’adulte. C’est l’amour inconditionnel des parents  pour le jeune quelque soit les attaques  qui sera fondamental  et gommera les imperfections.

La famille  qui a un réseau  relationnel suffisant permettra à l’adolescent de  trouver des ressources à l’extérieur de la famille pour exercer des activités culturelles, sportives, artistiques ou autre…

L’adolescence se vit comme un exil

Le temps de l’adolescence est haché de joies immenses et de peines aussi soudaines que passagères dont la durée n’est pas connue. L’humeur  oscille entre la dépression et l’exaltation et le bout du tunnel n’est pas prévisible. Françoise DOLTO évoque l’adolescence comme quelque chose qui se vit à la fois comme un exil et comme une initiation au terme de cet exil. « Les sociétés anciennes tempéraient  l’angoisse  des jeunes en leur donnant à connaître  la limite de l’épreuve  concrétisée par les rites d’initiation. » Cette  initiation était en place  pour rompre l’isolement de l’adolescent. Il y avait un repère dans le temps pour son intégration à la vie du groupe, un début et une fin. « Ces initiations  ne sont pas précoces. En général , entre quatorze  et seize ans. Le conseil des anciens prend des marges raisonnables. Ce n’est jamais  douze ans, c’est plutôt  seize  ans et parfois c’est plus tard. »

L’adolescence est une période très riche si on laisse au jeune  prendre ses responsabilités sans le contester. Il ne s’agit pas forcément d’approuver mais  d’une relation de confiance réciproque. Aider le jeune à murir son projet et  faire preuve de patience, parfois il faut savoir se tourner vers des professionnels lorsqu’on se sent démuni ou soi même en difficulté.

Mon ado a des comportements à risque

 

Alcool, vitesse, sport… votre adolescent semble prendre des risques inconsidérés. A partir de quand faut-il s’inquiéter ? Quelle attitude adopter face à ces comportements ? Les conseils de Stéphane Clerget, pédopsychiatre et auteur du livre « Le guide de l’ado à l’usage des parents ».

Je vous propose en lien  une vidéo Doctissimo , le lien est indiqué en bleu :

Grandir – Mon ado a des comportements à risque
Doctissimo

https://www.youtube.com/watch?v=Pg-J18vUfew

 

 

Pour aller plus loin, voici la couverture du  livre de Stéphane Clergé que je n’ai pas encore lu. Je compte en faire un résumé dans un prochain article.

Guide de l'ado à l'usage des parents

« Le guide de l’ado à l’usage des parents » de Stéphane Clergé

 

A bientôt

Publié le Un commentaire

Comment faire pour mettre ce tableau en musique en deux étapes.

JOURNAL DU DEFI

N°1

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres  à la surface  de l’abîme , et l’esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit :  » Que la lumière soit  » , et la lumière fut.  Dieu  vit que la lumière était bonne ; il la sépara des ténèbres. »

-premiers versets de la Genèse-

fossile -technique mixte

FOSSILE

 

Tableau n°1

C’est parti ! Voici le premier tableau que j’ai sélectionné pour mon défi fou  » Des chansons pour grandir, des chansons pour avancer » il s’intitule FOSSILE.

Je l’ai réalisé en 2002. J’ai utilisé une technique mixte à partir de filtres  à café usagés et de peinture à l’huile. C’est un tableau qui marque pour moi  le début d’une période  de recherches et d’exploration. Un travail sur  la matière, de transformation. C’est la matière qui a orienté la figure de l’embryon, la texture proche de la peau donnant l’impression d’être momifié. Il représente la vie sans vie, figée, séchée, fossilisée. Un embryon qui ne s’est pas développé, resté figé gravé  pour l’éternité,  comme témoin d’une humanité disparue.

 

 

Comment faire pour mettre ce tableau  en musique en deux étapes.

 

« L’humilité et l’ouverture d’esprit d’un débutant conduisent à l’exploration, qui elle-même conduit à la réalisation. »

J.CAMERON

 

 

Première étape la captation

Le premier sentiment face à ce tableau que j’ai réalisé il y a 14 ans, c’est comme si c’était hier.  Il n’a pas bougé, toujours figé, sombre, séché. Le temps  n’existe pas entre hier et aujourd’hui. Figure mélancolique cet embryon, ne se développe pas. La mélancolie c’est un grand paradoxe, c’est à la fois simple et complexe. Visions effrayantes, cauchemardesques, présence de la mort, fuite de la lumière , c’est la souffrance en silence. C’est le deuil  impossible  de soi même , du vivant qui s’imagine mort. La mélancolie est  un tournant, une occasion pour réfléchir à ce que je cherche.

 

Deuxième étape  exprimer ce sentiment en musique.

Une suite d’accords  mineurs pour exprimer cette mélancolie semble être le meilleur choix. Essayant plusieurs combinaisons, c’est vers celle-ci que je m’arrête :

Ré m (Dm) La m (Am)  Si m (Bm) et Do m (Cm).

Le jeu en arpège me plait bien pour poser l’ ambiance de ce tableau.

Pour écrire le texte, j’ai gribouillé  les premiers mots qui me venaient à l’esprit. Voici la liste : sombre, corps, poussière, vie, meurtris, folie, écorce, terre, embryon, humanité.

J’ai ensuite formé des phrases  en rapport avec des images qui me venaient, les  visions , l’histoire que le tableau me racontait.

 

Merci à bientôt, pour la suite 😉

 

 

Publié le Un commentaire

Les besoins fondamentaux et le langage de l’amour

 

L’être humain a des besoins fondamentaux. Ces besoins sont source de motivation, ils  déterminent l’envie de vivre et donnent l’élan vital. Naturellement la satisfaction d’un besoin libère l’individu et lui permet de se socialiser. Abraham MASLOW,  Docteur en Psychologie, les à  répertoriés. Cette approche est très souvent représenté  et connue  sous la forme d’une pyramide :  » pyramide des besoins ».

pyramide maslow

 

I-Les besoins fondamentaux

 

1-Les besoins physiologiques

Ils font partie  de la survie, juste pour ne pas disparaître et assurer le minimum. Ils sont nombreux, il s’agit du besoin de dormir, de se nourrir, de se réchauffer, de bouger….Ces besoins  permettent de maintenir  l’équilibre physiologique  intérieur « l’homéostasie ».

2-Les besoins de sécurité

Une fois que les besoins physiologiques sont satisfaits , l’individu a besoin de ne pas se sentir menacé. Il cherche la sécurité  et veut  éviter les menaces ou tout ce qui pourrait mettre sa propre existence en péril. Tout changement sera vécu comme une menace ou suspect.

 

3-Le besoin d’appartenance  ou « d’amour »

Dans ce besoin d’appartenance, il s’agit du sentiment d’appartenance , d’acceptation dans un groupe. C’est un besoin de relations, ce qui est différent  de la communication.

Dans la relation  les informations comptent plus que les êtres et génèrent de l’affectivité, de l’attachement.

Dans la  communication, les êtres comptent plus que que l’information et cela signifie « ouvert »  ce qui génère de la liberté et de la chaleur humaine. C’est un langage ou on s’ouvre à l’autre. C’est un système en va et vient  qui implique à la fois de donner et de recevoir de l’amour. Il y a comme un lien de parenté qui se crée avec un sentiment de partage de loyautés communes et d’intimité.

Dans l’enveloppe constituée par le groupe, l’individu n’a pas d’existence propre et si il veut continuer à faire partie du groupe, il ne doit pas trop s’affirmer. L’apparition d’un « moi personnel »  nécessite  l’accès a un besoin supérieur : le besoin d’estime.

4-Le besoin d’estime

A ce niveau  l’individu  va conforter sa propre existence au monde  pour développer une valeur  personnelle suffisante  et cherche une meilleur stabilité intérieure. C’est le développement du moi. C’est un cheminement qui peut être long et chaotique avec des risques d’égarement. Lorsque  tout ce passe bien, que l’individu trouve une certaine estime de la part d’autrui cela l’ amène naturellement  à une meilleur estime de lui même.

5-Le besoin d’accomplissement de soi

L’accomplissement de soi n’est pas une nouvelle construction, ce n’est pas non plus une nouvelle performance  pour briller davantage. C’est le développement d’une nouvelle sensibilité : celle qui permet d’accéder  à ce qu’on est vraiment  » un homme doit être ce qu’il peut être. Il  doit être vrai  avec sa propre nature » (Maslow) . Le potentiel est présent depuis toujours, pour émerger dans ce qui est plus profond, l’être humain doit traverser  toutes les étapes, physiologiques, socio-psychologique, de stabilité intérieure pour laisser sortir  sa nature profonde.

 

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte  de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde »-Bouddha

 

donner

 

II-Donner et recevoir

Le besoin d’amour – donner et recevoir-  est un besoin non indispensable à la survie immédiate, mais sa privation entraine  des conséquences psychopathologiques.  Elles bloquent le développement de l’individu qui ne pourra pas accéder au stade supérieur.

Ce besoin est fondamental,  chez les enfants et chez les adultes. Pour l’enfant qui d’un point de vue biologique est en plein développement les carences affectives auront un impact direct  sur son développement mental et physique.  Pour l’adulte ils peuvent aussi générer des troubles psychiques très  douloureux et favoriser le développement de maladies.

 

cropped-IMG_0903.jpg

 

Comment nourrir ce besoin d’amour ?

Pour communiquer de façon efficace , il faut parler le même langage. Or chacun utilise de façon différente ses capteurs sensoriels. Les informations transmises par les capteurs sensoriels  sont traitées par le cerveau , ce qui donne une impression. L’impression entraîne une réaction.  L’impression est différente et propre à chacun, si on ne parle pas le même langage, la communication est de mauvaise qualité et entraîne des incompréhensions, de la frustration,  voir de l’agressivité ou de la violence.

Dans son livre  Gary CHAPMAN identifie  cinq moyens d’expression principaux par lesquels  chaque individu peut manifester son amour : les paroles valorisantes,  les moments de qualité, les cadeaux, les services rendus, le toucher physique. Les idées exposées sont facilement applicables et conviennent aussi bien aux adultes, aux adolescents et aux enfants.

C’est une façon simple de communiquer et qui peut faire toute la différence. La condition est de bien connaître soi même son propre langage et d’être prêt à apprendre le langage affectif de la personne que l’on aime.

Bonne lecture !

 

 

les langages de l'amour

Je vous indique le lien vers Amazon

https://www.amazon.fr/gp/product/2863144529/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2863144529&linkCode=as2&tag=monatebieetra-21″>Les langages de l’Amour</a><img src= »http://ir-fr.amazon-adsystem.com/e/ir?t=monatebieetra-21&l=as2&o=8&a=2863144529″ width= »1″ height= »1″ border= »0″ alt= » » style= »border:none !important; margin:0px !important; » />

recherche utilisée pour trouver cet article,,besoin fondamenteau dans l amoir,,difficultés langage enfant: maslow,,https://monatelierbienetreartherapie fr/les-besoins-fondamentaux-et-le-langage-de-lamour/,,les besoins fondamentaux,
Publié le 2 commentaires

Mon histoire

Pour rendre ce blog vivant  et parce que j’essaye  aussi de mettre en application les valeurs auxquelles je crois sincèrement, je me pose un challenge  que je vais intitulé : « Des chansons pour grandir, des chansons pour avancer ».

Donc voilà, je me lance dans un grand défi sur ce blog dans lequel je vais partager mes réussites et mes échecs. Le défi que je me lance est celui-ci :

A partir  de 12 productions d’Arts-Plastiques que j’ai réalisé depuis que j’ai commencé, je vais les transposer en musique pour en faire une chanson. Une chanson par production et par mois pendant un an à compter de septembre 2016.

fullsizerender-6

Depuis toujours mon moyen d’expression privilégié est le dessin. Je suis de nature plutôt timide, sensible, préférant le calme , la solitude,  l’introspection, pour me laisser aller à la liberté et au plaisir de créer. Tout cela je l’ai entretenu et développé grâce à la bienveillance d’une personne, un guide qui m’a accompagné et qui m’accompagne toujours sur ce chemin. Pourtant à un moment j’ai senti  que le support de création n’était plus suffisant, comme incomplet. C’est la maladie grave d’un proche m’a fait prendre conscience que la vie est précieuse, que le temps est compté  et qu’il ne fallait plus attendre pour tenter l’ aventure et  concrétiser ses rêves. Pour moi ce rêve c’était l’apprentissage de nouvelles connaissances dans le domaine qui me plaisait le plus et qui pourrait venir enrichir mes connaissances personnelles et  professionnelles. Avec le quotidien, les enfants, le travail, les préoccupations liées au confort matériel,  cela n’a pas été simple de reprendre des études. Les études d’Art-Thérapeute que j’avais choisies étaient en lien direct avec ce qui me passionne : l’expression artistique et l’humain. Cela m’a permis de découvrir de nouvelles choses  de faire de très belles rencontres et de  vivre des expériences très enrichissantes.

Lorsque j’ai obtenu mon diplôme d’Art-thérapeute, j’étais très satisfaite de cette réussite, car mener de front le travail, les études, les stages et le quotidien c’était pas gagné d’avance. L’envie de continuer d’apprendre et de m’enrichir était lancée. J’ai rapidement profité d’opportunités qui se sont présentées pour mettre en oeuvre mes nouvelles compétences d’Art-thérapeute dans un centre thérapeutique pour enfants et adolescents. Je me suis aperçu rapidement, que je devait développer d’autres supports artistiques. L’envie d’exprimer dans l’instant de façon directe est devenue de plus en plus forte. La musique et en particulier la guitare  m’attirait déjà depuis fort longtemps. Et je me souviens, lorsque j’étais adolescente j’ai voulu une guitare, je l’ai eu ! Le souci c’est que je n’ai pas rencontré à ce moment là quelqu’un pour me conseiller, mais j’ai quand même garder ma guitare au cas où un jour…..C’est donc bien  des années plus tard avec ce rêve d’adolescente et ce besoin professionnel d’apprendre à jouer  que j’ai commencé l’apprentissage. 

guitare

Cependant faire de la guitare sans aucune formation musicale, seule,  cela n’a eu aucun effet sur moi. Je n’ai pourtant pas abandonné et avec l’aide de personnes compétentes  et l’ouverture sur d’autres pratiques, vocale et instrumentale, petit à petit les choses avancent .Venant de rien du tout, c’est énormément de travail, d’engagement avec des moments de fort découragement. Mais c’est aussi des moments de plaisir partagé ensemble avec des personnes pour jouer en groupe ou lors d’une interprétation  sur scène d’une chanson.

chant

Mon plus gros challenge a été cette interprétation sur scène professionnelle, avec une préparation sur quelques mois seulement, imprégnée de mes faiblesses, de mes peurs et de mes doutes. Au final, je suis très fier d’avoir réalisé ce challenge et je suis très reconnaissante, je remercie toutes les personnes qui m’ont permis de le réaliser.

Aujourd’hui je me lance un nouveau défi, c’est celui de composer 12 chansons, à partir de 12 réalisations plastiques personnelles que je vais choisir au départ. L’objectif est de produire une chanson par mois pendant un an à compter de septembre 2016 et de restituer le tout pour septembre 2017.

Je vais tenter de relever ce défi en parallèle du statut de parent,  de mon activité professionnelle, d’entrepreneur et sur le fait que je n’ai jamais composé de musique, ni écrit de chansons, mes connaissances techniques et pratiques sont  récentes et doivent encore beaucoup progresser. Je compte partager toutes les difficultés, les étapes de progressions, les échecs, les réussites et si vous le souhaitez apporter vous pourrez apporter votre contribution. Cette expérience me permettra de la partager avec d’autres qui  souhaitent aussi utiliser ce moyen d’expression.

En relevant ce défi c’est la sensation d’être pleinement moi-même que je recherche. Le fait d’exprimer et de partager des choses purement intimes de la façon la plus libre et esthétique qu’il soit possible, de devenir ce que je suis.

fullsizerender-8

 

Publié le Un commentaire

10 bonnes raisons pour s’organiser de façon ludique, mais efficace.

cahier

Le journal personnel

Ce simple cahier  tout à fait banal peut devenir votre meilleur allié. Plus qu’un agenda et à mi-chemin avec le journal intime, il permet de concilier vie familiale, vie professionnelle et surtout de se fixer des objectifs personnels.  Ainsi vous devenez votre propre coach de vie et vous pourrez mesurer vos progrès au regard des objectifs fixés et des tâches réellement accomplies.

Personnalisable à volonté, il se développe depuis quelques années maintenant et aide les gens à mieux s’organiser en gardant un aspect ludique. Différentes versions existent dans le commerce ou sur des sites spécialisés. Mais il est possible de le réaliser soi même à faible coût. Le cahier  24×32 cm 96 pages délaissé par nos ados où  sur la première page est inscrite  un seul mot  fera parfaitement l’affaire.

 

C’est Ryder Carroll, un graphiste new-yorkais qui est  à l’origine du concept. Le Bullet Journal – dont la marque a été déposée par son créateur – se présente sous la forme d’un carnet vierge. Le format n’a pas d’importance c’est  à chacun de définir ses besoins. Il nécessite toutefois  un petit travail préalable pour identifier les besoins  et de définir les rubriques qui vous aideront à mieux vous organiser.

 

I-Comment se présente le Bullet Journal.

premiere page

 

 

Le sommaire :

Les deux premières pages de votre carnet indiquent  tout ce que contient votre Bullet Journal.  Comme un livre il faut numéroter toutes les pages de votre carnet.

sommaire

La feuille de route du futur, l’objectif de l’année :
C’est une double-page divisée en six pour définir les  objectifs sur les six mois à venir et une autre double-page pour définir les six prochains mois.

IMG_0135

La feuille de route mensuelle :

Pour chaque mois, il convient de préparer un calendrier mensuel couplé d’une liste de tâches à effectuer ou d’événements à venir. Cette double-page doit être claire et offrir une vision du mois en cours en un seul coup d’oeil.

feuille mensuelle

Les check list  et wish list:

Une page réservée pour noter  les « livres à lire », « recettes à tester », les listes de courses, ou « perles de bonheur ». Ces pages sont idéales   pour organiser des  listes, des listes de désirs et de projets personnels ou  professionnels.

wish list

La page hebdomadaire :

La page hebdomadaire  indique les  tâches quotidiennes, événements et notes personnelles de la journée.

page du jour

 

objectif semaine

L’utilisation d’un système de notation :

On peut utiliser un système permettant d’identifier d’un coup d’oeil là où on en est :

Par exemple le système de signes du BuJo
un point = une tâche à accomplir
une étoile = important
un tiret = une note au cours de la journée
un cercle = un rendez-vous
une croix = une tâche accomplie
un trait = une tâche abandonnée
une flèche vers la droite = une tâche à reporter au lendemain, à la semaine ou au mois suivant

 

II-10 bonnes raisons d’adopter  le bullet journal.

Plus qu’un phénomène de mode, voici dix bonnes raisons de mettre en pratique et d’utiliser cet outil :

  • anti-procrastination, détermine les objectifs quotidiens, c’est  un engagement écrit, un contrat avec soi-même.
  • prendre soin de sa santé, noter les rendez-vous ou les besoins spécifiques
  • il est entièrement personnalisable et modulable avec un faible coût.
  • permet de concilier vie professionnelle et familiale.
  • agit comme une mémoire externe et libère la pensée pour être pleinement présent dans l’instant, profiter et être productif.
  • permet de se déconnecter et de prendre du recul par rapport au quotidien et de faire les ajustements nécessaires si il le faut.
  • planifier du temps pour soi , faire son propre maternage et planifier de façon concrète ce temps.
  • il permet une certaine maîtrise de son budget, de prévoir les économies,  faire des projets.
  • agit comme un post-it mental pour noter  idées à développer.
  • son côté ludique permet de traiter la routine parfois lourde avec plus de légèreté.

Il faut compter environs deux heures pour définir et réaliser la trame de base. Prévoir deux cahiers, si comme moi vous aimez avoir de la place pour écrire et dessiner.

Allez, hop c’est parti à vos cahiers !

Partagez vos créations dans les commentaires, toutes les idées sont les bienvenues 😉

Publié le Laisser un commentaire

Comment adapter le système éducatif au rythme de l’enfant ?

ecole

 

Le domaine de l’éducation est un vaste sujet qui aujourd’hui fait débat. Le constat des chiffres est éloquent et alarmiste. Le malaise  au sein de l’éducation ne date pas d’hier, mais malheureusement  les choses ne progressent pas dans le bon sens. L’école est devenue la préoccupation principale des parents avec son lot de questions parfois source d’angoisse sur le devenir  de leur progéniture. Il peut y avoir certaines attentes des parents et la conviction  que l’école va transformer leur enfant et qu’il va apprendre à être sage, qu’il va se calmer et s’investir dans son travail. En réalité bien souvent, c’est tout le contraire qui se passe.

L’école vient vous informer que votre enfant a des difficultés pour suivre en classe. Il ne s’agit pas forcément de problème de comportement  ou de discipline mais d’acquisitions des connaissances. Les enseignants s’adressent  à un groupe d’enfants ou d’adolescents, pas à un enfant en particulier. Et votre enfant peut avoir un rythme différent de la moyenne qui est le repère admis par l’école républicaine. Malgré  les connaissances scientifiques concernant le développement physique et les connaissances  des stades de développement cognitif et intellectuel de l’enfant depuis  plus de cinquante ans ces aspects ne sont pas suffisamment pris en compte. Les parents sont invités à prendre rendez-vous chez l’orthophoniste afin de faire un bilan et de mettre un place un suivi individualisé pour régler  le problème.

Le système scolaire  français selon laquelle  à une classe  d’âge correspondent un niveau d’enseignement et un programme  est à remettre en question. L’exemple  des pays scandinaves  où l’on pratique un suivi individualisé dès qu’une difficulté apparaît est très souvent cité. Aux Etats-Unis et au Canada  la classe est à certains moments divisée en groupes de niveau. En France même si aujourd’hui le redoublement  est rarement pratiqué  le système actuel n’est pas sans   conséquences  sur la confiance que  l’enfant  à sur ses propres capacités. Il est facile d’ envisager les répercussions  négatives sur  toute la scolarité  et sa vie futur  d’adulte .

 

atelier

 

La mise en place des nouveaux rythmes scolaires depuis quelques années (rentrée 2014-2015) n’a pas permis de manière  significative de montrer  une amélioration de la situation. Les problèmes rencontrés par les enseignants sont rencontrés également par le personnel qui encadre ces activités et notamment sur la question de l’autorité. Comment trouver la juste distance  entre la confiance indispensable à la relation pédagogique et la distance que suppose tout exercice d’autorité? Face à la violence présente aussi sur les récréations des maternelles, quelles sont les solutions?  Prendre le temps d’écouter de donner la parole à chacun pour trouver une solution, n’est pas forcément une tendance prise par les adultes qui souvent débordés aggravent la situation. Lors de la mise en place des nouveaux  rythmes scolaires  me suis personnellement investie dans cette mission pour tenter d’apporter aux enfants  les valeurs auxquelles je crois et  partager mes connaissances en matière artistique. Je me suis rendue disponible professionnellement  pour ce temps d’une après midi par semaine que je consacre entièrement aux enfants, c’est ma contribution. Les enfants m’apportent énormément et j’essaye de faire de mon mieux.

Quand les troubles sont trop importants et que la vie au sein du système éducatif classique n’est plus possible  une orientation spécialisée  sera proposée aux parents. Cette orientation peut être mal vécue car stigmatisante pour l’enfant et pour ses parents.  Malheureusement, même si chaque parent souhaite un enseignement idéal pour son enfant  qui prenne en compte ses caractéristiques, ses capacités et ses difficultés c’est impossible.  L’offre actuelle en matière d’éducation , écoles  à petits effectifs,  sections spécifiques, adaptée  manque encore de place, d’ouverture et de changement.

 

Comment respecter les lois naturelles de l’enfant ?

Je vous propose de découvrir le travail de Céline Alvarez autour de cette question. Céline Alvarez est étudiante en linguistique quand elle découvre les livres de Maria Montessori, qu’elle dévore. Elle a l’intuition qu’il faut reprendre, un siècle plus tard à la lumière des dernières découvertes des neurosciences, le fil des travaux du médecin et pédagogue italienne. Elle passe le concours de professeur des écoles en candidate libre et obtient de mettre en pratique sa méthode révolutionnaire dans une classe pilote, à Gennevilliers une « zone prioritaire d’enseignement » et « plan violence ». Les résultats sont si spectaculaires qu’ils attirent les plus grands spécialistes de l’éducation et des neurosciences. Mais le rectorat fait marche arrière, effrayé par l’ampleur de la remise en question de son enseignement et met un terme à l’expérience au bout de trois ans.
Céline Alvarez travaille actuellement à mettre à la disposition de tous cette « méthode de l’enfant », qui va révolutionner l’éducation des tout petits. D’abord sous la forme d’un site multilingue et gratuit (vidéos, articles théoriques, matériel à fabriquer), mais aussi dans un livre-événement à paraître à l’automne 2016 aux éditions Les Arènes.

https://youtu.be/x0xqqiboARs

 

Cette vidéo est réalisée par Maxime Camarena et Viktor Gourarier.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...recherche utilisée pour trouver cet article,,comment adapter le matériel éducatif selon âge de l` enfant,