Avoir enfin confiance en soi.

Cet article participe à l’événement interblogueurs “Avoir enfin confiance en soi” sur le blog Folle autonomie.

 

peinture

 

I- Peindre peut augmenter le bien être et la confiance en soi.

La technique de la peinture  procure des gratifications sensorielles qui contribuent au bien être. En effet, cette technique entraîne un mouvement qui va de l’intérieur  vers l’extérieur. La production d’une oeuvre  implique une technique corporelle, un mouvement humain avec l’utilisation d’une perception sensorielle dominante et des mécanismes physiologiques. La peinture appartient au domaine des arts plastiques, ce moyen d’expression présente des spécificités. Alors que la danse ou la musique  confondent en elles-même l’intention, l’action et la production, les arts-plastiques se différencient par la distance entre la production et l’artiste. Cette particularité favorise  la distanciation entre l’action et la chose réalisée. La pratique de la peinture engage une matérialité sur laquelle l’individu intervient. Cette matière est une réalité matérielle, sensible. Elle prend place dans le monde concret visible. Elle a un aspect, un poids, contient des caractères de texture ou de  résistance qui lui sont propre et se modifie  avec le temps. Le contact avec l’être humain se fait par une relation tactile et visuelle. C’est par  l’action corporelle que la forme naît. Cette forme découle d’un geste, d’une action. La forme est avant tout le résultat d’un déplacement, d’une vibration, d’une pulsation venant de l’être humain. Avec un outil ou directement avec les mains l’idée prend forme. Cette forme condense à la fois sa propre existence, elle est le résultat d’un acte d’un cheminement. La forme découle  d’une succession de traces, se construit par étapes pour se condenser en une succession de touches.

 

peinture

 

II-L’action favorise l’ estime de soi

L’incitation à l’action par la  recherche de formes artistique entraîne un mouvement susceptible de produire des gratifications sensorielles ou émotionnelles. Cette activité développe , la sensorialité, la motricité fine, l’image et le schéma corporel.  Il se crée alors une dynamique entre affirmation, estime et confiance en soi. Le rapport entre la technique et les sensations corporelles  va produire un ressenti personnalisé  qui va déterminer la valeur et la considération de la personne à son propre regard. C’est passer de « savoir que l’on existe » à « savoir que l’on est un être humain » avec sa propre individualité et sensibilité. Ainsi lorsqu’on dispose d’une bonne estime de soi, il est possible de mettre en oeuvre  tout un ensemble d’éléments  favorisant  le bien être et permettant d’assumer son identité tout en développant sa personnalité.

 

peinture

 

III-L’effet relationnel et la confiance en soi.

L’expression des éléments du monde intérieur vers le monde extérieur dans une intention esthétique  est fondée sur un ensemble d’opérations  propres à chacun  permettant le développement  de la sensibilité, du goût, du style, des facultés physiques et spirituelles.  La confrontation entre le monde intérieur représenté par l’oeuvre produite et le monde extérieur : l’exposition au regard de tous, entraîne une relation particulière.  Cette relation entre l’artiste et son public  entraîne un effet relationnel qui favorise le développement de la faculté critique. L’oeuvre produite permet de distancer entre soi et les autres, peut   favoriser les échanges constructifs et  permettre une progression.  L’exposition de la production aux regards conduit à  l’acceptation de sa propre production, liée à l’affirmation et  l’estime de soi. Cette production  représente une chose digne d’intérêt  dans laquelle l’artiste met son savoir faire technique qui implique la confiance en soi.

 

confiance

 

IV-L’acceptation, la clé de l’estime de soi.

L’acceptation de soi signifie être satisfait de qui nous sommes, nous traiter avec bienveillance. Accepter d’être humain et donc imparfait, tolérant avec nos erreurs et en tirer les leçons. S’accepter  c’est aussi de refuser de croire  les jugements de son esprit.  Reconnaître ses forces et ses faiblesses  et faire le nécessaire pour y  remédier  et devenir la personne  que l’on souhaite être. L’image que l’on a de soi , l’estime de soi et nos propres jugements ne sont que des pensées, des images et des souvenirs.  Les matérialiser au travers d’une production aide à créer cette distance et  se placer en tant qu’observateur de soi. Ce point de vue permet d’observer  nos jugements négatifs,  nos croyances sans être atteint. De « prendre du recul »  pour agir efficacement, d’être le peintre qui pose sa touche sur la toile avec justesse pour accomplir son oeuvre.

 

Lien vers le site Folle autonomie

http://folleautonomie.com

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires sur “Avoir enfin confiance en soi.

  1. Salut Odile!

    Bravo pour cet article. Je ne pensais pas que la peinture était quelque chose de si profond! Je n’ai pas touché à une toile depuis des années, mais je fais régulièrement de la peinture grâce au cosplay. Bravo pour ton blog!

Répondre à Bruno Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *