Comment faire pour mettre ce tableau en musique en deux étapes.

JOURNAL DU DEFI

N°1

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres  à la surface  de l’abîme , et l’esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit :  » Que la lumière soit  » , et la lumière fut.  Dieu  vit que la lumière était bonne ; il la sépara des ténèbres. »

-premiers versets de la Genèse-

fossile -technique mixte

FOSSILE

 

Tableau n°1

C’est parti ! Voici le premier tableau que j’ai sélectionné pour mon défi fou  » Des chansons pour grandir, des chansons pour avancer » il s’intitule FOSSILE.

Je l’ai réalisé en 2002. J’ai utilisé une technique mixte à partir de filtres  à café usagés et de peinture à l’huile. C’est un tableau qui marque pour moi  le début d’une période  de recherches et d’exploration. Un travail sur  la matière, de transformation. C’est la matière qui a orienté la figure de l’embryon, la texture proche de la peau donnant l’impression d’être momifié. Il représente la vie sans vie, figée, séchée, fossilisée. Un embryon qui ne s’est pas développé, resté figé gravé  pour l’éternité,  comme témoin d’une humanité disparue.

 

 

Comment faire pour mettre ce tableau  en musique en deux étapes.

 

« L’humilité et l’ouverture d’esprit d’un débutant conduisent à l’exploration, qui elle-même conduit à la réalisation. »

J.CAMERON

 

 

Première étape la captation

Le premier sentiment face à ce tableau que j’ai réalisé il y a 14 ans, c’est comme si c’était hier.  Il n’a pas bougé, toujours figé, sombre, séché. Le temps  n’existe pas entre hier et aujourd’hui. Figure mélancolique cet embryon, ne se développe pas. La mélancolie c’est un grand paradoxe, c’est à la fois simple et complexe. Visions effrayantes, cauchemardesques, présence de la mort, fuite de la lumière , c’est la souffrance en silence. C’est le deuil  impossible  de soi même , du vivant qui s’imagine mort. La mélancolie est  un tournant, une occasion pour réfléchir à ce que je cherche.

 

Deuxième étape  exprimer ce sentiment en musique.

Une suite d’accords  mineurs pour exprimer cette mélancolie semble être le meilleur choix. Essayant plusieurs combinaisons, c’est vers celle-ci que je m’arrête :

Ré m (Dm) La m (Am)  Si m (Bm) et Do m (Cm).

Le jeu en arpège me plait bien pour poser l’ ambiance de ce tableau.

Pour écrire le texte, j’ai gribouillé  les premiers mots qui me venaient à l’esprit. Voici la liste : sombre, corps, poussière, vie, meurtris, folie, écorce, terre, embryon, humanité.

J’ai ensuite formé des phrases  en rapport avec des images qui me venaient, les  visions , l’histoire que le tableau me racontait.

 

Merci à bientôt, pour la suite 😉

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 commentaire sur “Comment faire pour mettre ce tableau en musique en deux étapes.

  1. Très beau tableau Odile! J’avais connu une peintre qui utilisait justement le marc de café pour peinturer! Je trouve ça brillant!

    Au niveau des accords, par contre, je suis sceptique. Surtout car il y a 4 accords mineurs. Je ne connais pas vraiment de gammes qui comportent ça. Perso, j’aurais tendance à mettre un accord majeur en 2e ou 3e position. Mais Dm et Am s’enchaînent bien par contre!

Répondre à Bruno Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *