Accepter ses failles, pour donner une meilleure version de soi même

Dans la vie on ne sait jamais ce qui nous attend, il y a des moments de réussites et des moments de déceptions. Si il faut se réjouir calmement de ses réussites, il est bon de réfléchir à ses échecs. C’est ce que je souhaite  vous faire partager dans cet article.

Nos limites influencent notre vie et nos projets créatifs

La peur de l’échec est fréquente, elle est même normale pour tous les individus.  Elle ne nous laisse pas indifférent aux conséquences de nos actes. C’est aussi une forme de protection, pour rester dans la norme sociale et pour être accepté…jusqu’à un certain point.

Nous avons tous nos propres limites, conscientes ou non. Celles-ci influencent notre vie et nos projets. Avoir conscience de ses limites et les reconnaître  favorise le développement de notre potentiel. D’un premier abord cela peut paraître paradoxal, mais si l’on y regarde d’un peu plus près c’est ce qui fait que nous sommes tous différents.  Cette différence nous expose aux préjugés, mais ne doit en aucun cas  nous dispenser d’être  aimé et aimable.

Accueillir ses faiblesses et accepter ses failles peut être un moyen de renforcer son état émotionnel intérieur et gagner en sérénité.  Il ne s’agit pas de s’exposer  ou d’ajouter inutilement des limites à celles qui se présentent déjà  dans nos vies, mais d’utiliser  dans un contexte précis les ressources disponibles  et de faire de notre mieux.

 

Regarder ses faiblesses pour en faire une force

Nous vivons dans un contexte permanent de perfection et le fait d’accepter ses failles peut permettre de  construire  le socle de son bonheur intérieur. Se confronter à ses propres limites est une chose  douloureuse qui s’accompagne de souffrances intimes et la tentation est grande de fuir cet état  ou de le refuser en bloc.  Certaines situations peuvent même  nous mener vers un état de détresse  psychologique. Il y a des pièges à éviter comme par exemple, s’isoler,  abandonner ses efforts ou encore exiger  que tout se déroule  constamment selon ses propres désirs.

 

Vivre une transformation intérieure

Ce qui est important c’est  de ne jamais renoncer  pour toujours  à ses rêves et espoirs. La vérité d’une vie, de son chemin  est parsemée  de joies, d’accidents et de deuils. Freud nous dit « Tant que l’homme souffre, il peut encore faire son chemin dans le monde« .  Si une occasion nous   est donnée pour regarder notre  faiblesse en face, c’est peut être le moment  de vivre une transformation intérieure importante.

 

C’est  parfois sur « le fil » , que la vie prend toute sa profondeur et son intensité.  Dans mon travail , j’ai l’occasion de rencontrer des enfants et des adultes, qui ont souvent vécus ou vivent encore des histoires terribles. Ces personnes sont des êtres singuliers, pour certains  attachant et passionnants. C’est une belle leçon de vie pour moi et ça permet de remettre les choses à leur place.  Bien entendu de tels vécus ne sont pas souhaitables pour tout le monde, mais il s’agit de montrer que l’on peut s’enrichir de la fragilité dès lors où elle est reconnue et transformée.

La faiblesse  peut se définir comme une manière de ne pas avoir  les moyens de l’action que l’on veut mener à un moment donné.  C’est une confrontation à la réalité au regard de l’objectif que l’on s’est donné. Bien sûr elle entraîne de la désillusion et nous met en face nos propres capacités et  leurs  limites.  Alors que faut-il faire avec ces contraintes ? Il faut patienter car c’est juste une question de temps et c’est  le temps qui permet au choses de se réaliser. Il s’agit d’une façon plus globale d’entretenir avec soi une relation amicale et de percevoir les situations sous un angle différent à la recherche d’un équilibre pour continuer le chemin de notre vie.

Retrouver  des émotions authentiques et se révéler  à soi

« Deviens ce que tu es » disait  Nietzsche. Il y a des choses  qui nous échappent et peut être que l’on comprendra plus tard. Dans ces moments  sombres, il y a toujours quelque chose de fécond. En tant que créateur de nos vies, il nous appartient d’imaginer  le nouveau chemin qui se dessine. Miser sur l’avenir  et accepter le risque  que la vie soit différente de ce qu’on a prévu ou qu’elle prenne un autre détour. Finalement c’est accepter cette part de mystère et continuer à faire des découvertes jusqu’à la fin.  C’est aussi être  plus à l’écoute de soi, arrêter  la course, accepter de se regarder en face même si ce n’est jamais simple.  Il faut garder à l’esprit aussi que même dans  les moments les plus sombres  on peut éprouver du plaisir a être ensemble   et c’est dans ces moments là que peut se dégager des sentiments chargés d’authenticité comme la joie.

La recherche  de l’excellence  n’est qu’un moyen de nous protéger et nous avons le choix. Accepter  l’imperfection chez les autres comme chez soi  n’est pas forcément une preuve de médiocrité, c’est une preuve  que le goût de la vie  l’a emporté sur l’obsession de l’image de soi. C’est une étape qui permet de se  libérer, de grandir et de définir  une meilleure version de soi.

Merci  d’avoir lu cet article,

vous pouvez partager cet article, commenter, liker. Vous pouvez également vous abonner à l’aide du formulaire situé à la fin de cet article pour recevoir les derniers articles.

A très vite 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
recherche utilisée pour trouver cet article,,Accepter l\imperfection c\est accepter que le goût de la vie prenne le pas sur l\image de soi,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *