Le pouvoir des mots

Bonjour et bienvenue sur le blog Mon Atelier Bien-Etre & Art-Thérapie  pour ce nouvel article intitulé : Le pouvoir des mots

Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur

 

« Au commencement  était le verbe » – Jean (1-1)

La parole  est créatrice de réalité

Vous avez sans doute, tout comme moi, déjà fait l’expérience de modifications physiologiques sur votre corps à l’écoute de certains mots qui vous ont été adressés un jour. C’est par exemple, l’augmentation du rythme cardiaque, la respiration qui s’accélère, des bouffées  de chaleur, des tremblements,… la liste pourrait être encore bien  plus longue. Tout cela pour vous dire que la parole crée une certaine réalité ou plus directement c’est celle que l’on perçoit et c’est  elle qui provoque ces modifications corporelles. Cependant chacun  perçoit sa réalité de façon différente  et réagit en fonction de sa propre perception. La parole possède donc  la faculté créatrice, elle crée une réalité ressentie dans le corps et l’intention qui l’accompagne et très importante. Ainsi lorsqu’on s’adresse à un enfant, qui ne possède pas encore les moyens psychiques pour se défendre,   il important de faire  attention aux mots utilisés, car les paroles dépréciatives ou peu valorisantes atteignent  directement l’estime de soi. Ce sentiment de ne pas être aimé ou de ne pas être aimable amène certains enfants devenus  adultes à se débattre avec toute leur vie. Les paroles blessantes   prononcées  même au berceau font encore écho bien des années après et peuvent orienter toute une vie.

Ma vie  est le reflet de moi même

Ce processus n’est pas irréversible et heureusement! Pour interrompre un programme pénalisant , la première étape est de prendre conscience de cet état.   Ensuite pour agir différemment et mettre en place un nouveau programme, c’est à l’inconscient qu’il faut s’adresser. Cela demande un  apprentissage  et une certaine responsabilité vis à vis de soi.   Etre « responsable » de sa vie n’est pas toujours facile, loin de là, mais quelque part :  ma vie n’est que le reflet de moi-même.

En fonction des événements, de l’histoire de vie, des  connaissances, chacun fait les meilleurs choix possibles. Parfois les choix sont difficiles le conscient et l’inconscient  ne savent plus ….

Dans ces moments là c’est  à la « Conscience » plus large qu’il faut s’adresser.

La pensée et le corps sont des systèmes en interaction et de façon constante. Le lien entre tous les sens et le mental  agit comme un filtre et oriente nos actions.

« Ce sont les pensées d’un homme qui déterminent sa vie »

Marc Aurèle